Conseil économique et immobilier

Une équipe qui aide le curé pour assurer les besoins matériels de la paroisse.

Gérer les biens de l'Eglise en "bons pères de famille"

Ils sont une dizaine de personnes bénévoles pour assurer la gestion financière et le patrimoine immobilier de la paroisse. 

D'abord, il y a Louise, Nathalie, Bernadette et Gérard qui s'occupent des finances avec rigueur et transparence sous le contrôle de l'économat diocésain. Un budget de plus de 100 000 euros où les recettes et les dépenses doivent s'équilibrer au plus juste, tout en répondant aux missions de l'église et aux attentes des paroissiens. C'est un travail constant de rentrer l'argent des quêtes et des dons, de payer les fournisseurs, les taxes, les impôts, les charges courantes, de saisir les mouvements comptables dans l'informatique du diocèse, voilà leur mission de confiance.

En suite, il y a Georges, Jacques, Marc et Philippe qui se chargent de l'entretien des bâtiments et des investissements immobiliers. L'église de la Briquette et, dans une moindre mesure, celle du Poirier sont entièrement à la charge de la paroisse; les autres sont municipales et bénéficient de l'entretien du bâtiment mais certains travaux restent du ressort de la paroisse comme par exemple la réparation d'un orgue ou l'installation d'un oratoire. Il y a aussi les salles de réunion et de catéchisme, les presbytères. Etre attentif aux demandes des clochers, solliciter les mairies, planifier les futurs travaux, demander des devis, surveiller la bonne exécution des travaux et parfois assurer eux même des petites réparations, voilà leur mission.

Enfin il y a Jean François qui apporte son expertise de mandataire et anime le conseil économique et immobilier 2 ou 3 fois dans l'année et bien sûr notre curé Bertrand qui valide en dernier ressort les décisions.

Remerçions Pierre qui vient de quitter cette équipe après plusieurs années d'engagement où il a fait avancer plusieurs gros dossiers.

Tout ce travail de  l’ombre est essentiel pour permettre la pratique et l’épanouissement de notre culte catholique et de continuer à bien vivre ensemble notre Eglise.

 

Article publié par Philippe De Bruyn • Publié le Mercredi 13 novembre 2019 • 858 visites

keyboard_arrow_up