Journée de Pèlerinage chez les Clarisses de Cormontreuil

Samedi 13 avril, 28 pèlerins de la paroisse Saint-Eloi de la Rhônelle sont allés à la rencontre des 28 clarisses du monastère de Cormontreuil, près de Reims. Nous sommes accueillis dans le nouveau monastère, datant de 2001, installé en zone urbaine

Samedi 13 avril, 28 pèlerins de la paroisse Saint-Eloi de la Rhônelle sont allés à la rencontre des 28 clarisses du monastère de Cormontreuil, près de Reims.

Nous sommes accueillis dans le nouveau monastère, datant de 2001, installé en zone urbaine

Cormontreuil, Nantes et Poligny sont les 3 principaux monastères de clarisses en France.

 La matinée nous a permis d’écouter le vibrant témoignage de sœur Claire-Myriam, clarisse depuis 25 ans. Paroles libres, pleines de simplicité et de joie. Une belle rencontre.

Le parcours d’une clarisse commence par un postulat de 1 à 2 ans durant lequel elle garde l’habit civil, suivi d’un noviciat de 2 ans où elle prend l’habit, avant de faire profession de foi simple durant 5ans et enfin profession  de foi solennelle.

La vie communautaire est confiée à un conseil comprenant des sœurs élues et une abbesse également élue pour 3 ans renouvelable.

Nous avons ensuite assisté à l’eucharistie et une éblouissante prière du milieu du jour.

La journée classique en semaine se déroule comme ceci :

Lever et matinée

-6h00 : lever. 

– 6h30 : 1er temps de prière communautaire à la chapelle désigné par le nom de « matines ».

– 7h00 : temps d’oraison personnel à partir des textes de la messe du jour ou d’un passage biblique. Nous pouvons rester à la chapelle ou un autre lieu pour ce temps.

– 8h00 : prière du matin appelée : « laudes » à la chapelle.

– vers 8h 35 : après la fin des laudes, petit déjeuner pris en silence au réfectoire.

– 9h00 : travail. Notre travail principal, source de revenus, est la fabrication d’hosties.

Mais comme dans une famille, le travail c’est aussi : cuisiner, laver le linge, s’occuper des sœurs malades, entretenir les bâtiments et le jardin, accueillir les groupes dans notre hôtellerie monastique, répondre aux courriers, téléphone et à la porte …

 Une vie remplie comme chacun.

Milieu du jour

– 11h 30 : messe (appelée aussi eucharistie) suivie par 5 minutes de silence avant de prier le milieu du jour qui dure un peu plus d’un quart d’heure. Les mercredis et vendredis sont habituellement des jours de cuisson d’hosties. Du coup, l’horaire de la messe est mis à 18h00 précédée par un temps d’adoration eucharistique à 17h10.

– vers 12h30 : repas avec la lecture du journal suivi de la vaisselle et d’un temps libre personnel d’une heure avant l’après-midi

Après-midi

– vers 14h45 : reprise du travail ou rencontres communautaires

– 17h30 : prière du soir appelée : « vêpres » à la chapelle, suivies par un temps d’adoration eucharistique silencieuse jusqu’à 18h55.

Soirée

– 19h00 : repas avec la lecture d’articles de revues diocésaines, franciscaines, d’église ou sur un thème de réflexion actuelle, les lettres d’autres communautés proches ou de missionnaires, un livre… Ensuite, c’est la vaisselle suivie par un temps d’entraide avec les épluchages de légumes, le service des hôtes de passages, les hosties…

– 20h15 : dernier temps de prière communautaire appelé : « complies » qui durent une vingtaine de minutes à la chapelle.

La journée prend fin. Nous désignons ce temps du soir par le terme : « grand silence » car c’est le temps du silence, de la relecture de sa journée, de la méditation et du sommeil.

Au cours de la semaine, nous avons 4 jours où nous vivons une heure de rencontre fraternelle pour s’échanger les nouvelles, rire ensemble ou partager une rencontre vécue. Nous avons aussi, le vendredi soir, un partage d’évangile entre nous sur l’évangile du dimanche suivant. Chaque lundi après-midi, nous avons un long temps d’assemblée communautaire où nous échangeons sur un point de notre vie ou sur des choix à faire. Le jeudi soir, avant les complies, nous avons un temps de pardon communautaire qui permet d’exprimer nos manquements dans la vie commune et ce qui a pu blesser. Ainsi nous reconstruisons ensemble le tissu fraternel et l’unité et de l’amour. Le jeudi après-midi, nous avons entre 1h et 1h20 de chant. Le chant permet la beauté de nos temps de prière à la chapelle et nous aimons que toutes les sœurs participent avec ses possibilités et avec joie. Les dimanches et les jours festifs, l’horaire est un peu modifié avec le lever à 6h30 et les repas festifs en parlant ensemble. Notre vie est aussi marquée par le rythme des temps liturgique tout au long de l’année. Et bien les imprévus et la vie se chargent de bousculer parfois les horaires !

 Après le repas pris au monastère, nous avons découvert en visite guidée la Basilique Saint Remi de Reims. Saint Remi est l’évêque qui a baptisé Clovis.

Une très belle journée.

Article publié par Paroisse Saint Eloi De La Rhônelle Préseau • Publié le Dimanche 14 avril 2024 • 295 visites

keyboard_arrow_up